[Vie Quotidienne]
Infos pandémies grippales

image3

 .

Direction de la santé, de l'environnement et de la citoyenneté
Immeuble le Renaissance.  
Place de l'Europe. 13300 Salon-de-Provence
Tel : 04 90 45 06 30
.
Permanence accueil:
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h

.

---------------------------------------------------------------------------------------- 

 .

Infos pandémies grippales :

..

La grippe est une infection respiratoire aiguë, très contagieuse, due aux virus Influenzae. Les virus grippaux se répartissent entre différents types : A, B et C.

Les virus A et B sont à l’origine des épidémies saisonnières mais seul le virus A peut être responsable de pandémies. Le virus C occasionne des cas sporadiques.

Les virus grippaux se caractérisent par leurs fréquentes mutations.

.

.

Une pandémie grippale est une épidémie touchant plusieurs continents ou le monde entier, à l’occasion de l’apparition d’un nouveau virus de la grippe résultant d’une modification génétique.

.
Face à ce nouveau virus, l’immunité de la population est faible. Il peut en résulter un nombre important de personnes infectées, voire de cas graves et de décès.

.
Au XXe siècle, on a dénombré trois pandémies grippales. En 1918-1919, la pandémie dite de la "grippe espagnole" (virus A/ H1N1) a touché le monde entier. Les estimations de l’Organisation mondiale de la santé indiquent qu’au moins 40 millions de personnes en sont décédées. Les pandémies suivantes ont été beaucoup moins sévères : en 1957-58, la "grippe asiatique" (virus A/H2N2) et en 1968-69, la "grippe de Hong-Kong" (virus A/H3N2).

.
En 2009, en raison de l’extension mondiale de l’épidémie de grippe à nouveau virus A(H1N1), l’OMS a confirmé la situation de pandémie mondiale. Cette nouvelle grippe dite grippe A(H1N1) est une infection par un virus qui résulte de phénomènes de recombinaisons à partir de virus de porc, humain et aviaire, mais qui se transmet maintenant d’homme à homme.

.

La transmission de la grippe saisonnière comme celle de la grippe A(H1N1) se fait :

  • par la voie aérienne, c’est-à-dire la dissémination dans l’air du virus par l’intermédiaire de la toux, de l’éternuement ou des postillons ;
  • par le contact rapproché avec une personne infectée (lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main) ;
  • par le contact avec des objets touchés et donc contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte).

 
La prévention de la grippe pandémique et grippale repose avant tout sur la vaccination. Il n’existe pas d’alternative au moins aussi efficace et ayant aussi peu d’effets indésirables que le vaccin.

.
De ce fait, la vaccination anti-grippale reste le traitement préventif de premier choix de la grippe saisonnière.

.
Des gestes simples permettent par ailleurs de limiter le risque de transmission :

  • se laver les mains plusieurs fois par jour avec du jour ou utiliser une solution hydroalcoolique 
  • se couvrir la bouche et le nez avec sa manche ou un mouchoir à usage unique lorsqu’on tousse ou éternue 
  • jeter son mouchoir dans une poubelle immédiatement après usage puis se laver les mains 
  • aérer régulièrement son logement, dix minutes par jour au moins, pour conserver un air sain

.
La grippe et les oiseaux :

.

Les oiseaux, en particulier les oiseaux sauvages aquatiques, représentent le principal réservoir du virus de la grippe A. Ces virus sont capables de franchir la barrière d’espèce et de provoquer des épidémies chez l’homme.

.

Quels risques représentent les oiseaux en ville ?
Le risque que peut représenter un contact occasionnel entre les oiseaux présents sur la ville et le public, ainsi que pour les personnes ayant un contact plus fréquent avec ces volatiles, s’avère nul à négligeable.

.
Cependant, il convient d’adapter son comportement à la situation sanitaire actuelle en suivant ces recommandations :

  • ne pas nourrir les pigeons et autres oiseaux dans les parcs et espaces publics,
  • éviter de provoquer des attroupements d’oiseaux autour de soi,
  • ne pas toucher les oiseaux trouvés morts,
  • en cas de contact avec un oiseau mort, éviter de porter les mains au visage et les laver soigneusement avec de l’eau savonneuse


Dans le cas du constat de mortalité d’un oiseau sauvage, que faire ?
.

Il faut contacter la Direction de la Santé, de l'Environnement et de la Citoyenneté, ou bien le service de Police Municipale.

.

Quelles précautions à prendre pour la manipulation d’oiseaux morts ?
.

Les oiseaux morts ne génèrent aucun élément susceptible de contaminer la personne qui les manipule mais le port de gants est obligatoire.

.
Les oiseaux morts doivent être mis dans un sac plastique étanche, ce dernier lui-même placé dans un second sac plastique étanche, les deux sacs étant fermés hermétiquement.
.

 
Obligations de déclaration des oiseaux en mairie
.

L'arrêté du 24/02/06, signé par le ministre de l'agriculture, fait obligation, à toutes les personnes physiques ou morales possédant des oiseaux, de les déclarer auprès de la Direction de la Santé, de l'Environnement et de la Citoyenneté.

.
Cette déclaration ne concerne pas les oiseaux détenus en permanence à l'intérieur des locaux à usage de domicile ou de bureaux.

.
Rappelons que l'État a mis en place un numéro vert 08 25 302 302, ouvert 7 jours sur 7 / de 8h à 20h.

.
Il est destiné à apporter toutes les réponses aux questions que se pose le public sur ce sujet.

.
Retrouvez toutes les informations concernant la lutte contre l'influenza aviaire sur :
www.agriculture.gouv.fr
www.grippe-aviaire.gouv.fr
www.pandemie-grippale.gouv.fr

.

[ Haut de Page ]